Début de saison …

Début de saison …
Toani sailboat

Le printemps est arrivé ! Après 5 mois de chantier, je suis heureux de vous annoncer que Toani a retrouvé l’eau ce matin avec la marée.

Pendant cette période off, Toani s’est refait une beauté !

Un mât tout neuf, préparé et assemblé par Atelier Cable, un nouveau taud de descente fabriqué par Marie Cairo, une carène préparée par mes soins, de nouvelles bagues de safran, de nouvelles vannes de ballast…

Par ailleurs, afin de répondre à mes objectifs d’#econavigation et d’éviter de répandre des molécules biocides dans l’environnement marin, j’ai investi en 2020 dans un système d’antifouling à ultra-sons. Deux sondes posées dans le fond de coque, côté intérieur, diffusent des ondes en permanence et empêchent les algues de se coller. Ce système n’est efficace que sur des coques en acier ou en aluminium. Les ondes ne se diffusent pas correctement au travers des coques en composites, ce matériau n’est pas assez conducteur. Côté investissement, il faut compter 350 euros, sans le montage par un pro, ce qui représente le coût d’une saison d’antifouling classique pour un bateau de 14 mètres.

Si cette solution alternative fonctionne, c’est donc un double avantage : écologique et économique.

Dans quelques jours, mes premiers clients, Hansjörg et Nickolaus, venant de Suisse et d’Autriche, arrivent pour un trip de 10 jours. Nous avons rendez-vous au port du Crouesty. J’ai vraiment hâte de prendre le large avec eux.

Malgré la fraîcheur d’avril, on va pouvoir profiter du calme avant la grande affluence de l’été…

STOP

Ce programme n’est malheureusement qu’idyllique. La pandémie liée au COVID_19 a tout chamboulé. Les travaux sont stoppés. Les clients attendent des nouvelles de la sortie de confinement pour reprogrammer leur voyage (heureusement pour moi, ils ne souhaitent pas annuler).

Comme tout le monde, je suis en stand-by. Un peu triste, en colère et frustré mais aussi humble et optimiste. Je reste actif !

Cette période de confinement m’aura permis de renforcer mon allemand, que j’apprends depuis 4 mois, et de finaliser mon site Internet réalisé par mon amie Agat .

Se relaxer, observer la nature qui bourgeonne et s’épanouit, tester de nouvelles recettes que je pourrai réaliser à bord, lire, … prendre le temps.

Cette crise aura permis de me conforter dans mes choix de vie. Plus éthiques, plus responsables, toujours plus respectueux de l’environnement dans lequel on vit.

Au plaisir de vous conter les prochaines aventures en mer quand nous pourrons de nouveau naviguer.

Portez-vous bien,

Pierre